Fidèle à sa volonté d’engager rapidement les fonds levés – Plus de 400 millions d’euros d’INFRAGREEN IV ont déjà été investis et engagés ou sont en cours d’exécution dans des projets d’infrastructures vertes à travers l’Europe – RGREEN INVEST prévoit d’engager 25% supplémentaires d’ici la fin de l’année 2021.

« Nous tenons à remercier nos partenaires historiques de leur soutien et saluer l’arrivée de nouveaux investisseurs français et étrangers qui nous ont fait confiance malgré les freins inhérents au contexte sanitaire et économique », commente Nicolas Rochon, Président et fondateur d’RGREEN INVEST.

La crise sanitaire et l’interdiction de se déplacer a remis en question les schémas conventionnels des relations qu’une société de gestion peut entretenir avec ses investisseurs. Ce défi a été relevé par les équipes de RGREEN INVEST : plus d’un tiers des montants engagés dans INFRAGREEN IV proviennent d’investisseurs étrangers, contre 20% pour INFRAGREEN III.

Compte tenu de la dynamique positive du marché, RGREEN INVEST se prépare dès à présent au lancement de son nouveau fonds à impact, INFRAGREEN V, prévu au printemps 2022. Son objectif principal sera de poursuivre et accélérer l’adaptation aux changements climatiques en diversifiant plus encore les technologies et les énergies déployées à travers le continent européen.

INFRAGREEN IV, fonds de soutien au développement d’infrastructures vertes en Europe

INFRAGREEN IV, lancé en décembre 2019, investit en fonds propres et quasi-fonds propres dans des projets d’infrastructures liés à la transition énergétique et à l’adaptation au changement climatique. Les projets soutenus, aussi bien greenfield que brownfield, sont majoritairement portés par des entrepreneurs français qui opèrent dans l’Espace Economique Européen. A ce jour, 30% des projets soutenus par le fonds se situent en France. Le fonds INFRAGREEN IV est labellisé « Greenfin Label France Finance Verte », créé par le Ministère de la Transition écologique.